Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Jounée des océans 2022 Sensibilition des acteurs maritmes

Dans le cadre de la journée mondiale des océans, l’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) a organisé ce 8 juin 2022, à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’intention des acteurs du secteur public, privé, de la société civile intervenant dans le domaine maritime, des collectivités territoriales, etc. Cette activité vise à sensibiliser ces acteurs sur les bonnes pratiques de protection, d’exploitation et de conservation des océans et au rôle crucial qu'ils jouent dans notre subsistance, ainsi qu'aux différents moyens qui existent pour les protéger.

Pour cette édition 2022, le thème retenu est :

« Revitalisation : action collective pour l’océan ». Ce thème s’inscrit dans le cadre de la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030), et autour duquel se déroulera la Conférence sur les océans qui se tiendra à Lisbonne du 27 juin au 1er juillet prochain.

A cet effet, le chef de cabinet du haut conseil pour la mer, monsieur Laré Penn, a exhorté tous les acteurs du domaine maritime à s’approprier le thème de la journée mondiale des océans de cette année : « Revitaliser les océans par l’action collective » en participant pleinement à des activités de protection du littoral et en réfléchissant à des moyens de mieux protéger les écosystèmes marins pour la promotion de l’économie bleue et pour les générations à venir.

« L'économie maritime dépendra des actions collectives de tous les acteurs du secteur maritime... Nous sommes tous les gardiens de l'océan. Cette contribution de l'ONAEM est très importante, parce que l'océan concentre de nombreux enjeux pour le Togo. Tout d'abord, des enjeux économiques. L'océan est une source de matières premières, d'énergie et de nourriture. Historiquement, l'océan est un espace traditionnel d'échanges », a-t-il laissé entendre.

Jounée des océans 2022 Sensibilition des acteurs maritmes

Pour le représentant du ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, Dr Paul Kudadze Kodjo, le Togo s’est engagé dans l’adaptation de son dispositif de prise en charge de toutes les questions liées à la sécurité environnementale, notamment à la lutte contre la pollution et à l’érosion côtière qui menacent les écosystèmes du littoral  en élaborant, avec l’appui des partenaires au développement, des outils stratégiques de développement maritime et côtier, notamment : la loi relative à la protection et à la mise en valeur du littoral ; le schéma directeur d’aménagement du littoral ; l’étude sur la mise en place d’un système d’alerte précoce météo marin ; l’observatoire national du littoral ; la restauration des écosystèmes littoraux et l’accompagnement des communautés riverains en vue de leur résilience face aux changements climatiques.

« Pour protéger et préserver l'océan et tout ce qui nous soutient, nous devons donc créer un nouvel équilibre ancré dans une véritable compréhension de l'océan et de la façon dont l'humanité lui est liée. Nous devons établir une relation avec l'océan qu'il soit réellement inclusif, innovant et éclairé par les leçons du passé. Pour restaurer durablement la santé de l'océan, il est impératif de s'accorder sur la manière de le faire », a-t-il ajouté.

La Journée mondiale des océans doit amener chacun de nous à prendre conscience de l’importance de la protection des océans.

 Rappelons que le 5 décembre 2008, à travers sa Résolution 63/111, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 8 juin, Journée mondiale des océans. L’initiative a été lancée à l’occasion du Sommet de la Terre, tenu à Rio de Janeiro au Brésil, en 1992.

AUTRES INFORMATIONS