photoSNML

Les administrations impliquées dans l’action de l’Etat en mer (AEM) se sont réunies à l’Hôtel GMK à Adétikopé (périphérie nord de la ville de Lomé) ce lundi 18 janvier 2021, sous la coordination du Haut conseil pour la mer en vue d’actualiser la stratégie nationale pour la mer et le littoral 2016-2020 (SNML 2016-2020) arrivée à son terme. Après 5 ans de mise en œuvre, un consultant a été recruté pour faire l’évaluation finale de la stratégie, définir de nouvelles orientations stratégiques et le plan d’action opérationnel 2021-2025.

La mission des acteurs maritimes réunis en atelier est de s’approprier

les différentes propositions faites par le Cabinet. Concrètement, ils ont au cours des deux (02) jours de travaux à examiner en détail le rapport de l’évaluation de la SNML 2016-2020, les axes et orientations stratégiques, le cadre des résultats de la SNML 2021-2030, le plan d’action opérationnel (PAO) 2021-2025 et la stratégie de mobilisation des moyens (SMR) pour la mise en œuvre des activités répertoriées.

Les travaux de l’atelier ont été ouverts par le Chef de Cabinet du Haut conseil pour la mer, Monsieur Laré PENN, représentant le Ministre conseiller pour la mer du Président de la république. Dans son discours d’ouverture, il a rappelé les objectifs visés par la réforme du secteur maritime togolais qui est de développer l’économie bleue et donc de l’importance d’actualiser la SNML 2016-2020 finissante.

Il faut rappeler que le Togo a entamé la réforme de son secteur maritime avec la création de l’Organisme national chargé de l’action de l’Etat en mer (ONAEM) en 2014 en vue de définir la politique maritime du Togo, de proposer les priorités de l’action gouvernementale en matière économique, environnementale, sanitaire et sécuritaire. Dans cette dynamique, le Togo s'est doté, en 2016, d'une Stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNML) qui couvre la période de 2016-2020 ; un cadre de référence pour les politiques publiques concernant la mer et le littoral ainsi que tous les acteurs œuvrant pour le développement de l’économie bleue. La relecture de cette stratégie arrivée à son terme a été entamée.

La SNML (2016-2020) a permis entre autres d’améliorer le cadre juridique et institutionnel du domaine maritime, de renforcer les capacités matérielles et techniques des acteurs de l’action de l’Etat en mer au Togo aussi bien dans les secteurs de la pêche, l’environnement marin, des transports maritimes que de la sécurité et sureté maritimes.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS