L’Organisation nationale chargé de l’action de l’Etat en mer (ONAEM) vient d’adopter une stratégie à long terme destinée à garantir la pérennité de l’espace maritime togolais et de mettre en place une gouvernance adaptée.

Le pays fait face à des menaces et à un certain nombre de défis. Le Togo comme les autres pays du Golfe de Guinée est confronté à la piraterie maritime et aux trafics (drogue et arme), il doit également assurer la sûreté portuaire. En matière d’environnement, il faut combattre la pollution et lutter contre la pêche illégale qui prive les secteurs d’importants revenus.

C’est pour organiser la gestion de l’espace maritime que le président Faure Gnassingbé a décidé de créer récemment le Haut Conseil pour la Mer (HCM) afin d’accorder une plus grande priorité à la sûreté maritime.

Toutes ces questions seront abordées en novembre prochain à l’occasion de la tenue à Lomé d’un sommet de l’Union africaine sur la sécurité maritime et le développement.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS