Poduim RHCM2016

En créant l’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) par le décret N° 2014- 113/ PR, l’Etat togolais voulait véritablement accorder une attention particulière à la sécurité et sûreté maritime de son espace. C’est un organisme bien structuré et qui œuvre collégialement pour solutionner les fléaux qui entachent la sécurité et sûreté maritimes de l’espace maritime togolais. L’ONAEM a pour mission alors de renforcer l’action des administrations publiques et de coordonner les efforts intersectoriels dans le but de préserver les intérêts maritimes togolais notamment :

  • La sécurité maritime et le sauvetage en mer ;
  • La sûreté maritime et portuaire ;
  • La lutte contre la piraterie et les trafics illicites, notamment des stupéfiants ;
  • La lutte contre les rejets illicites en mer ;
  • La protection du milieu marin ; la lutte contre l’immigration illégale et la traite par voie maritime ;
  • La surveillance et le contrôle de l’exploitation des ressources halieutiques.

Le Haut Conseil pour la Mer, premier (1er) organe de l’ONAEM est chapeauté par le Président de la République. C’est un cadre où se définissent les orientations de la politique maritime entre autre :

  • La proposition des priorités de l’action gouvernementale dans l’espace maritime, notamment en matière économique, environnementale et sécuritaire ;
  • La coordination de l’action des différents départements ministériels ;
  • La détermination des plans directeurs ;
  • L’aide à l’identification et à l’acquisition des moyens nécessaires à la réalisation des objectifs fixés ;
  • Le détenteur des rapports des missions de contrôle et d’évaluation en matière de politique maritime ;
  • La veille à l’application par les différents ministères et institutions des orientations ou décisions prises.
    Sa composition se présente comme suit :
    •    Le Président de la République ;
    •    Le Premier ministre ;
    •    Le ministre chargé des affaires étrangères ;
    •    Le ministre chargé de l’administration territoriale ;
    •    Le ministre chargé de la pêche ;
    •    Le ministre chargé de la défense ;
    •    Le ministre chargé des finances ;
    •    Le ministre chargé de l’enseignement supérieur ;
    •    Le ministre chargé de la sécurité ;
    •    Le ministre chargé des transports ;
    •    Le ministre conseiller pour la mer.

Le haut conseil pour la mer se réunit une fois par an, sur convocation du Président de la République et, chaque fois que nécessaire et qui permet aux autres membres du gouvernement ou des personnes ressources à participer à leurs travaux.
En définitif, le haut conseil pour la mer est l’organe suprême de l’ONAEM où les décisions politiques maritimes se prennent afin de les traiter en stratégie par les services du conseiller pour la mer puis l’opérationnalisation de ses décisions  par la préfecture maritime troisième organe de l’ONAEM.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS