Constitution CMAF C Gafan

L’Afrique Francophone a son cluster et c’est Lomé, la capitale togolaise qui l’accueille après lavoir vu naître ce mercredi 20 mars 2019.

C’est à la suite d’une assemblée générale constitutive tenue dans les locaux du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’OIF, qui est aussi le siège provisoire de l’association.

CMAF, le Cluster Maritime d’Afrique Francophone est en clair ‘une nouvelle association pour

booster l’économie bleue en Afrique Francophone’ qui regroupe 17 pays de l’Afrique francophone dont le Togo.

Il s’agit de Burkina Faso, le Bénin, la Cote d’Ivoire, le Sénégal, la Mali, le Caméroun, le Gabon, le Burundi, le Cap vert, la Centrafrique, le Congo, la RDC, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sao Tomé-et-Principe, le Tchad et le Togo.

L’Assemblée Générale du mercredi a permis d’adopter un projet de convention de partenariat entre le CMAF et le Cluster Maritime français, et de débattre des prochaines activités.

Charles Gafan Président du CMAF

L’étape cruciale de cette rencontre a été l’élection des membres du conseil d’administration, présidé par le Togolais Charles Kokouvi Gafan de Bolloré Togo.

Dans sa tâche, il sera appuyé au titre de membres du conseil d’administration par 9 autres personnalités dont un autre togolais, le conseiller du chef de l’état chargé de l’organisation de l’action de l’état togolais en mer.

Ceux sont : Le burkinabé Hervé Zongo (CMA-CGM-Bénin, Togo, Niger), le Béninois Ernest Tindo (Organisation panafricaine de la jeunesse pour l’économie bleue), le Franco-Ivoirien Damien Guessennd (Athéna Shipping) le Sénégalais (Ababacar Ngom (Piriou Sénégal), le togolais Satanislas Baba (ONAEM-Togo), le Franco-Malien Mohamed Diop (Bolloré Caméroun), le Camérounais Aoudou Dandouma (Fourelagadec), le Gabonais Sayide Abeloko (Ex-DG des ports du Gabon) ainsi que la Franco-Malienne Maïmouna Tambadou-Diallo (Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’OIF).

Charles Kokouvi Gafan s’est félicité dans son allocution, « de voir aboutir cette initiative qu’ils ont murit ensemble »

« Je suis enthousiaste de constater que quelques semaines seulement après l’émission du vœu de voir rapidement l’idée du cluster maritime se traduire dans les réalités, nous nous retrouvions pour porter le CMAF sur les fonds baptismaux » a indiqué Charles Kokouvi Gafan

Il a remercié ses collègues de la confiance placée en lui et s’est engagé à faire valoir cette confiance en « mérite ».

« Il m’appartient désormais à travers ce que nous accomplirons ensemble, de vous donner raison d’avoir placé votre confiance en moi » a soutenu Gafan

Mission et Attribution

Le Cluster Maritime d’Afrique Francophone est une association régie par la loi du 1er juillet 1901.

Il a pour mission, d’offrir aux acteurs francophones dans le domaine maritime, un espace d’échange et de coordination pour promouvoir dans la région, une économie bleue responsable, créatrice d’emplois et d’opportunités de développement.

Son objectif principal est de promouvoir la place maritime régionale, et soutenir le développement des acteurs économiques du milieu marin et des pays sans façade maritime

Pour réussir cette mission, de nombreux défis doivent être relevés par le nouveau bureau.

Charles Kokouvi Gafan bien conscient de ces défis, s’est engagé en comptant sur les ressources humaines dont il dispose

« Je n’ai aucun doute sur le succès de notre organisation. Car, nous avons un cadre, un projet, des ressources humaines, des talents et des compétences » s’est rassuré Gafan

Aussitôt né, un premier acte a été posé : le Cluster Maritime de l’Afrique Francophone a adopté un projet de convention de partenariat avec le Cluster Maritime français.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS