Cluster maritime delomé

Les autorités maritimes togolaises ont rencontré ce vendredi 25 janvier 2019 à Lomé au siège de l’ONAEM, Organisme Nationale chargé de l’Action de l’Etat en Mer, des experts du cluster maritime français dépêchés au Togo dans la perspective de l’installation prochaine dans la capitale togolaise du cluster maritime de l’Afrique francophone.

« Le Togo a été retenu pour abriter le Cluster maritime francophone de l’Afrique de l’Ouest compte tenu des différentes réformes engagées qu’il a entamées depuis

quelques années et qui lui procurent aujourd’hui la sécurité et la sûreté maritimes, la paix et la stabilité politique » a expliqué Frédéric MONCANY de SAINT-AIGNA, Président du Cluster maritime français. 

La délégation française qui a échangé avec Stanislas Baba, le ministre conseiller à la Mer du chef de l’état togolais Faure Gnassingbé, et les autres acteurs du secteur maritime togolais, est composée de Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du cluster maritime français et François Lambert son secrétaire général et délégué général du Groupement des Industries de Construction et d’activité navale (GICAN).

Les discussions ont tourné autour des dispositions nécessaires en vue d’accompagner la création prochaine de ce cluster maritime de l’Afrique francophone à Lomé.

Grâce à ce cluster, « les entreprises de différentes tailles, les fédérations, les universités et instituts de recherche, les collectivités locales, les écoles de formation et acteurs économiques togolais du secteur maritime d’une part, et sous-régionaux d’autre part, ainsi que les marines nationales » doivent pouvoir « se mettre ensemble pour promouvoir le développement durable et responsable de leurs activités, pour mieux appréhender les défis qui se posent au domaine maritime togolais et de la sous-région et y trouver des solutions adéquates » selon les explications des experts à la réunion du 25 Janvier.

« Nous sommes sûrs que dans les toutes prochaines semaines, le cluster maritime de l’Afrique francophone existera et sera basé à Lomé au bénéfice de l’ensemble des pays francophones de l’Ouest pour la croissance bleue de la sous-région mais plus largement s’investir dans la restauration de l’importance du maritime au sein de la francophonie » a affirmé Frédéric MONCANY de SAINT-AIGNA.

Stanislas BABA, Ministre, Conseiller du Président de la République togolaise pour la mer a rassuré d’ors et déjà les experts français quand aux dispositions qui sont prises ou qui sont en cours pour que ce Cluster favorise une éclosion de l’économie bleue

« Des efforts se font en vue de développer les collaborations, les affaires et par ce biais avoir le développement des entreprises, créer des emplois bref faire du monde maritime un levier de développement » a-t-il déclaré

Marc VIZY, l’Ambassadeur de France au Togo, Eric ADJA le Directeur du Bureau régional de la Francophonie pour l’Afrique de l’Ouest ont pris part à cette réunion.

A noter que depuis sa création en 2006, le cluster maritime français joue un rôle majeur de représentation de l’intérêt général maritime auprès des autorités publiques en général et du SG-mer en particulier.

Il favorise les synergies transversales entre les différentes catégories d’acteurs maritimes en suscitant des réponses françaises sur les marchés internationaux.

Le cluster maritime français réunit à ce jour près de 450 membres ainsi que des acteurs publics comme la marine nationale, les grands ports ou des établissements de formation et de recherche, réalisant un chiffre d’affaires de plus de 80 mds d’euros.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS