Maîtriser et sécuriser les espaces maritimes du Golfe de Guinée constitue un souci majeur pour les autorités de la sous-région, et c’est qui explique la tenue dans les eaux sous juridiction toglaise de l’exercice maritime « OBANGAME EXPRESS 2017 » qui a démarré le lundi 20 mars 2017, a continué ce samedi 25 et se poursuivra jusqu’au 31 mars 2017.

 Cet exercice maritime se déroule dans les espaces maritimes des pays du Golfe de Guinée et s’articule autour de quatre (4) thèmes à savoir : « Pêche INN », « Attaque à main armée commis en mer », « Le narcotrafic », et « Le trafic

des êtres humains ».

 L’objectif de ces différents exercices est de :

-      Renforcer la mise en œuvre de l’architecture de sécurité et sûreté maritimes émanant du sommet de Yaoundé et de la Charte de Lomé.

-      Renforcer la coopération en matière de la sécurité et de la sûreté maritimes tant sur le plan national, régional qu’international afin de promouvoir la stabilité et la prospérité nationales et régionales ;

-      Renforcer les capacités des pays du Golfe de Guinée dans la maîtrise des renseignements du domaine maritime ;

-      Améliorer le partage des informations maritimes ;

-      Améliorer la coopération entre les administrations de l’Action de l’Etat en Mer au Togo.

-      Améliorer l’emploi des règles d’engagement ;

-      Guider les moyens d’intervention Togolais en mer (par les COM).

Le thème de l’exercice de ce jour est la « Pêche INN » et la situation se présente comme suit : « Dans la matinée du 25 mars 2017 à 08 heures, le Centre des Opérations de la Marine de TEMA du Ghana informe le CRESMAO d’Abidjan de la présence suspecte d’un navire qui se livrerait à une activité de pêche illégale dans la zone contiguë togolaise. Le CRESMAO informe le CMMC de Cotonou de la situation.

Un bateau de pêche local donne le renseignement que le navire suspecté est un navire de pêche industrielle nommé “FIANFI” et qu’il se trouve à la position des 14 nautiques au sud-est du port de Lomé.

Le patrouilleur « OTI » appareille avec une équipe de visite et commence les investigations à 10 heures 30 minutes. Le navire “FIANFI” est visité et une quantité de poisons pêchés dans les eaux sous juridiction togolaise est découverte à bord »

A la suite de la visite et de toutes les investigations, le bateau “FIANFI” surpris en activité de pêche illégale dans la zone contiguë togolaise a été dérouté sur le Port Autonome de Lomé (PAL).

A la fin de l’exercice un bref débriefing a permis aux différents responsables des différentes cellules de faire ressortir les points positifs et négatifs de l’exercice, ce qui a permis de tirer des leçons. Pour le Préfet maritime, le Capitaine de Vaisseau TAKOUGNADI Néyo qui est le directeur de crise, le présent exercice et ceux qui vont suivre permettent d’activer les réflexes des participants, de renforcer leurs capacités pour assurer beaucoup plus efficacement la sécurité et la sûreté maritimes dans le Golfe de Guinée; afin de promouvoir le développement de l’économie régionale. Il a ensuite félicité tous les acteurs et leur a donné rendez-vous sur le lundi pour les autres thèmes :

-      Attaque à main armée commise en mer, le 27 mars 2017 à 10 heures ;

-      Le narcotrafic et le 28 mars 2017  à 06 heures;

-      Le trafic des êtres humains 28 mars 2017 à 12 heures 45 minutes.

 Un débriefing global sur les quatre (04) thèmes de l’exercice se fera au dernier jour de l’exercice.

 Cet exercice se tient avec l’appui des partenaires techniques : les USA, la France et les Pays Bas en présence des représentants des Républiques sœurs du Ghana et du Bénin. Des marins de ces différents pays ont activement pris part à l’exercice.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS