JM des Océans Genre et océans

Le Centre Zuma au port de pêche de Lomé a servi de cadre de cette rencontre

ONAEM

Le Togo a commémoré ce 07 Juin 2019, de la plus belle manière relativement au thème choisi, la journée mondiale des océans.

Placée au plan international cette année sur le thème «Genre et océans» le Togo l’a commémoré autour du thème

«Contribution des femmes du domaine maritime à la mise en œuvre du PND».

C’est autour précisément de ce thème que plusieurs femmes intervenant dans le domaine maritime et regroupées en plusieurs associations de femme notamment Women in Maritime in Africa section Togo (WIMA-TOGO), se sont ajoutées aux autres acteurs, pour participer à un atelier de sensibilisation et de partage à l’hôtel Novela Star de Lomé.

Le représentant du Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, le Lieutenant-Colonel DIMIZOU Koffi qui a assuré l’ouverture officielle de cet atelier, a d’entrée, salué le dynamisme de ces femmes dans leur engagement pour l’autonomisation des femmes intervenant dans le domaine maritime.

Il a rappelé que « les océans et les mers, sont des composantes importantes de l’environnement et de la nature, occupant plus des deux tiers de la superficie du globe »

JM des Océans Atelier

« Ils sont à l’origine de la vie sur la planète » a-t-il insisté, affirmant que « pour beaucoup, le poisson est la source principale de protéine vitales et quelques 540 millions de personnes (soit 8% de la population mondiale) vivent directement ou indirectement de la pêche ou de l’agriculture »

Revenant au thème de circonstance au plan international, le représentant du ministre, a affirmé que le choix de ce thème « offre une opportunité de promouvoir l’égalité des sexes dans le cadre des activités liées aux océans ». On peut citer entre autres, la recherche scientifique maritime, la pêche, le travail en mer, la migration, sans compter l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques.

Depuis quelques années, le sujet est d’actualité et jusqu’au secrétaire général des Nations unies, des appels sont lancés pour attirer l’attention et créer le changement. A ce jour, peu d’efforts ont été fait et peu de données existent d’ailleurs pour apprécier correctement la situation, a déploré l’officiel togolais.

Il a plaidé pour « une action concertée en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles » dans tous les secteurs liés aux océans pour l’atteinte de l’objectif 5 de développement durable.

« Il faut reconnaitre que partout dans le monde, les femmes jouent un rôle crucial dans l’environnement maritime et les économies halieutiques, particulièrement dans le secteur de la pêche artisanale et la pêche à l’échelle Les activités des femmes, qu’elles soient rémunérées ou non, recouvrent la gamme complète de toute la chaine de valeur, ainsi que les activités avant t après capture » a reconnu le Lieutenant-Colonel DIMIZOU dans sa déclaration.

L’atelier de ce 07 Juin, fait suite la veille à une journée de caravane suivi de sensibilisation au centre Zuma du port de pêche de Lomé.

Gallerie Photos

Partenaires ONAEM

AUTRES INFORMATIONS